Baisser les charges, ça veut dire quoi ?

Publié le par Romain sur Ah Bon ?

logomondediploC'est devenu le plus grand consensus de ces dernières années, de l'UMP au PS, du MEDEF à la CFDT, d'Arnaud Montebourg à François Fillon : Pour améliorer la compétitivité de la France, et donc créer des emplois, il faut diminuer le coùt du travail, il faut baisser les charges. Mais ça veut dire quoi baisser les charges ?

Mais d'abord, les charges, c'est quoi ? Ce ne sont pas des charges mais des cotisations patronales qui servent à alimenter les caisses de la sécurité sociale (assurance chômage, assurance santé, assurance maladie, retraites, allocations familiales), c'est en réalité un salaire indirect (qui figure tout de même sur la fiche de paie) qui est perçu lorsqu'on est malade, à la retraite...)

Donc on ne doit pas dire "baisser les charges" qui "pèseraient",  "écraseraient", "étoufferaient" les entreprises, mais diminuer les cotisations sociales patronales, ce qui revient à dire, baisser une part des salaires.

Baisser les salaires pour améliorer la compétitivité et donc créer de l'emploi ? On pourrait y penser si ce n'était ce qui a été fait depuis 30 ans sans pour autant créer de nombreux emplois !

En effet, entre 1982 et 2010, la part des salaires (salaires nets + cotisations sociales) dans la richesse produite chaque année en France (la valeur ajoutée, voir l'article consacré à ce sujet) a reculé de 8 points. C'est 8 points qui sont passés de la poche des salariés (sous forme de salaire net ou de sécurité sociale) vers celle du capital (c'est à dire les poches des actionnaires ainsi que l'épargne des entreprises.)

"Le résultat : [...] en cumul depuis 1982, la déformation du partage de la richesse a fait basculer [1500 milliards d'euros] des salaires vers les profits. [...] Ces 1500 milliards d'euros ont surtout nourri les dividendes (revenus nets distribués aux actionnaires) et l'épargne d'entreprise."1

Aujourd'hui, et malgré ce vol caractérisé depuis 30 ans, chacun des politiques "responsables", des journalistes "sérieux", des économistes "avisés" nous crie qu'avec la dette abyssale, il faut continuer ! Pourtant, l'INSEE lui même nous dit que les politiques (de droite comme de gauche) mises en place depuis trente ans et consistant à diminuer les cotisations patronales n'ont pas réellement permis de créer des emplois. Une chose est sûre : ces politiques ont permis d'enrichir les gros groupes industriels et les actionnaires !

 

A lire : l'article de Christine Jakse (sociologue) dans le monde diplomatique du mois de novembre.

 

1 Christine Jakse, Vous avez dit "baisser les charges" ?, Le Monde Diplomatique, Novembre 2012.

Publié dans Capitalisme

Commenter cet article